Après la fin

Fofo privé sur le RP post apo AF


    Après la fin...

    Partagez
    avatar
    Dacre

    Messages : 29
    Date d'inscription : 06/11/2012
    Age : 26
    Localisation : Plus chez moi... Dans une ville en ruine avec des...Hum des "gens"...

    Re: Après la fin...

    Message  Dacre le Mer 28 Nov - 17:36

    Tout le monde avait suivie la jeune Anna vers la pharmacie, derrière moi ce grand type Lionel "fermé" la marche ou plutôt la course du groupe. On ce retrouve tous devant la pharmacie et sortant mon flingue je décide de rester avec Lionel et l'agent du "FBI" Lucia ou Lucie quelque chose, pour faire le guet.
    Je décide d'en profité pour brisé la glace et parlé un peu avec eux histoire de mieux les connaitres :


    " Histoire de fou hin ? Moi ces Jean-Michel mais appelé moi juste Jean, je suis un agriculteur du coin. Et vous ? C'est Lionel et Lucia je crois ? Vous faisiez quoi avant que tout cela n'arrive ? "

    Je le fixer, voulant savoir un peu plus sur celui qui semblait agir "comme le chef"... La nana du FBI regarder Lionel elle avait elle aussi posé un peu la même question que moi, et j'vais l'air con car il semblait que e m'étais pris un avant... Pendant ce temps je pouvais entendre les autres faire le bordel à l'intérieur.



    Dernière édition par Dacre le Mer 28 Nov - 21:16, édité 1 fois
    avatar
    Jade H.

    Messages : 21
    Date d'inscription : 06/11/2012

    Re: Après la fin...

    Message  Jade H. le Mer 28 Nov - 20:23

    Eh beh moi je voulais entrer. Mais comme les adultes ils parlaient et ils bougeaient jamais, je devais attendre.
    Mais au bout d'un moment, comme j'en avais marre et que je voulais m'assoir, j'ai entré quand même. C'était facile. La porte elle était en verre, avant, mais là le verre il était juste en petits bouts, par terre. Y avait juste à entrer.

    Dedans, y avait une grande étagère qui était tombée, et y avait des boites de médicaments partout par terre. Elles étaient presque toutes blanches avec des trucs écrits dessus, alors on pouvait pas trop les reconnaitre les unes des autres. Il aurait fallu tout lire !
    Heureusement, les boites que je devais prendre moi elles étaient violettes alors je savais les reconnaitre, même si je savais pas trop bien le nom (parce qu'il était trop long).
    J'ai passé un peu de temps debout devant l'entrée, à regarder tout par terre. Y avait des flacons cassés, des cachets éparpillés, des sirops qui avaient coulés, c'était trop trop le bazar dans les boites par terre.
    Et puis comme de par magie j'ai vu une boite de mon médicament juste pas loin. Je l'ai ramassée mais j'en ai pas vu d'autre.

    Alors j'ai ressorti de la pharmacie et puis j'ai pris Iris par sa main.

    - Eh Irif ? Ve peux prendre fa ? Il m'en faut des fois pour mon élifpepf... épilf... épileftruc, là...

    avatar
    Red

    Messages : 26
    Date d'inscription : 06/11/2012

    Re: Après la fin...

    Message  Red le Mer 28 Nov - 21:12

    La route avait été interminable. Red avait gardé le dos d'Anna pour tout horizon pendant la marche. Il avait d'ailleurs été le premier à la suivre pour ne pas la perdre de vue. Et au terme d'une dizaine de longues minutes, le groupe se trouva rassemblé devant le bâtiment tant désiré. La guide se dissimula derrière une épave mais Red hésita à l'imiter. Il était à deux doigts du but, aucun danger ne semblait se profiler... C'est alors que la fillette traversa la rue et s'engouffra à l'intérieur.

    La flic, le "corbeau" et le fermier se rassemblaient dehors pour surveiller la rue, il ne serait donc pas dérangé. Il pénétra à son tour dans la pharmacie et découvrit l'étagère renversée : toutes les boîtes se ressemblaient, impossible de distinguer leur contenu sans les ouvrir. Il se dirigea donc vers l'arrière-boutique où l'on préparait habituellement certains traitements. Il vit Jade récupérer une boîte et Red hésita un instant : qu'allait-elle en faire ? Ce n'était pas un jouet, elle risquait de se tuer en avalant n'importe quoi. Mais celle-ci se releva rapidement et regagna l'extérieur aussitôt ; il n'avait pas envie de l'interpeller. Il ne fallait surtout pas qu'elle le voie...

    Il déboucha enfin dans une pièce qui servait de laboratoire. Un microscope, des fioles et autres instruments de mesure, tout laissait penser qu'il trouverait son bonheur ici. Il ouvrit quelques tiroirs les uns après les autres, laissant tomber bruyamment ceux qui ne l'intéressaient pas, avant de trouver ce qu'il cherchait : l'un d'eux contenait plusieurs seringues stérilisées ! Red se remit à trembler, il se sentirait mieux dans quelques secondes.

    Après avoir déchiré l'emballage avec difficulté - il avait d'ailleurs failli le jeter violemment contre le sol pour en prendre un autre -, il s'empressa de remplir la seringue du précieux liquide. Pour éviter de se trouver à court de drogue trop rapidement, il ne la remplit qu'à moitié. Ce serait bien suffisant pour avoir les idées claires ensuite. Il ne restait plus qu'à nouer sa ceinture autour de son bras, la serrer très fort et laisser gonfler la veine... Il tremblait de partout et dut se piquer à plusieurs reprises avant d'injecter l'héroïne dans le sang. Plus qu'à défaire la ceinture et.........................







    La pièce se déforma. Il se sentait léger. Il se sentait bien, super bien même.








    Tout était intéressant, tout était fascinant. Il bénissait intérieurement les gars qui avaient conçu toutes ces choses qui l'entouraient. Un coup de vent vint lui balayer le visage, jamais il n'avait été plus heureux. Il se tourna vers la fenêtre grande ouverte.










    Sa sœur était là. Juste dehors.



    "Céline ?! T'es.... t'es pas morte ! Viens me voir !! Viens faire un câlin à Eric !"
    Il se releva, courut presque vers la fenêtre. Sa sœur le fixait avec méfiance lorsque soudain, une ombre furtive et très rapide la balaya.


    "NOOOOONNNN !!!! Pas encore putain !!!! Fait chier, merde !!"


    La rue de l'autre côté de la fenêtre était désormais déserte. Sa sœur n'était plus là. Cloué sur place, Red ne voulut pas s'approcher davantage. Il savait ce qu'il venait de se passer. S'il jetait un coup d’œil au-dehors, il verrait le corps de Céline ensanglanté au milieu d'une foule abasourdie, un camion encastré dans un poteau de pierre et le regard perdu, terrorisé du chauffeur.










    Combien de temps était-il resté ainsi, immobile au milieu de la pièce : Dix secondes ? Une heure ? En tout cas il se sentait un peu mieux que tout à l'heure. Plus lucide, mais plus triste aussi.


    Dernière édition par Red le Jeu 29 Nov - 10:31, édité 1 fois
    avatar
    Dacre

    Messages : 29
    Date d'inscription : 06/11/2012
    Age : 26
    Localisation : Plus chez moi... Dans une ville en ruine avec des...Hum des "gens"...

    Re: Après la fin...

    Message  Dacre le Mer 28 Nov - 21:23

    "NOOOOONNNN !!!! Pas encore putain !!!! Fait chier, merde !!"

    Boh putain hé cong ! Nom di diou, qu'est-ce qu'il lui as pris à celui-là de gueuler ?! Comme les deux autres semblait être en "tête à tête" culs dieux, je décidais d'aller dans la pharmacie histoire de jeter un coup d'oeil. Je voyais la petite Jade qui tenait une boite de j'sais pas quoi, et ce "Rednitz" près d'une fenêtre qui avait hurlait pour je ne sais quoi, et je n'oser même pas m'approcher par peur qu'il débloque complètement, néanmoins je lui lance :

    "Hey hey !!! Red machin truc, sava ? ont dirait que t'as vue un fantôme putaing !"
    avatar
    Iris

    Messages : 20
    Date d'inscription : 06/11/2012
    Localisation : Je ne sais pas... Je ne sais plus.

    Re: Après la fin...

    Message  Iris le Jeu 29 Nov - 15:15

    "Eh Irif ? Ve peux prendre fa ? Il m'en faut des fois pour mon élifpepf... épilf... épileftruc, là..."

    Je me figeais, je ne bougeais plus. Je n'entendais ni ne voyais plus rien. Jade était épileptique. Elle était malade. Malade... Malade... Il était gravement malade, il ne méritait pas de mourir, trop jeune... Bien trop jeune. Et petit, si petit, si...

    Un cri me sortis de mes pensées. Eric venait de hurler. Mais ce n'était pas ça l'important. Jade, Jade... La boîte qu'elle m'avait donnée était bien trop amochée pour que l'on puisse lire quoique ce soit excepté "Phenobarbital Tablets", je ne pouvais donc pas savoir si une quelconque information se trouvait dessus.

    Un fort mal de crâne me pris soudainement et je tombai à genoux devant l'enfant. Je... Je dois me concentrer, rester lucide, lucide, lucide... Je ne suis pas folle... Aux marches du palais, aux marches du palais, y'a une tant belle fille lonla, y'a une tant belle fille... La voix. Elle... Chantait ? On aurait dit la voix de ma mère... Ma mère... Ma vraie mère. Pas la salope qui m'a élevée, celle qui m'a mise au monde... Ma mère... Maman...

    Des larmes coulèrent sur mes joues, je me souvenais de sa chanson. Je me mis donc à chantonner doucement, en retenant le reste de mes larmes du mieux que je pouvais.

    "Aux marches du palais, aux marches du palais, y'a une tant belle fille lonla, y'a une tant belle fille. Elle a tant d'amoureux, elle a tant d'amoureux, qu'elle ne sait lequel prendre lonla, qu'elle ne sait lequel prendre...
    avatar
    Muchon
    Admin

    Messages : 32
    Date d'inscription : 06/11/2012
    Localisation : Sur le monde

    Re: Après la fin...

    Message  Muchon le Jeu 29 Nov - 19:27

    Jean-Michel avait répondu pour moi. Mais il avait raison sur un point : l'appeler Jean était plus simple, et Jean-Michel trop long. Je n'avais ni le temps ni la motivation de le nommer ainsi bien longtemps. Mais je n'avais pas rien à dire pour autant... Je répondis donc, juste avant d'entendre un cri venant de Red :
    "En effet, moi c'est Lionel. J'sais pas ce que je faisais avant, j'sais pu grand chose. J'ai eu un flash, c'est pour ça que je sais où on doit aller. Mon seul souvenir intact ! D'ailleurs, je sens qu'on devrait se dépêcher, faudrait aller voir ce qu'ils..."
    Le hurlement, dans nos dos, avait claqué. Jean-M avait été le plus rapide à réagir, mais le silence qui s'installa me semblait pesant. Personne n'osait bouger...
    avatar
    Lucia M.

    Messages : 31
    Date d'inscription : 11/11/2012

    Re: Après la fin...

    Message  Lucia M. le Jeu 29 Nov - 19:45

    "En effet, moi c'est Lionel. J'sais pas ce que je faisais avant, j'sais pu grand chose. J'ai eu un flash, c'est pour ça que je sais où on doit aller. Mon seul souvenir intact ! D'ailleurs, je sens qu'on devrait se dépêcher, faudrait aller voir ce qu'ils..."

    Je savais enfin des détails sur cet homme, enfin, peu de détails.
    Quand... un cri, un homme, Red ? Je me précipitai dans la pharmacie et ne prit pas le temps de regarder les autres autour de moi, j’aperçus seulement la petite fille et la femme à genoux. J'arrivais dans une sorte de labo, je n'avais encore jamais vu rien de tel, sauf à la télévision. Il était là, les yeux vides, encore le bleu du garrot autour du bras, posté devant la fenêtre. Je m'approchais doucement de lui, d'un pas méfiant mais calme. Ma main se posa très doucement sur son épaule pour ne pas le brusquer, et d'une voix chancelante lui dit ces quelques mots : "ça...ça va ?"


    avatar
    Dacre

    Messages : 29
    Date d'inscription : 06/11/2012
    Age : 26
    Localisation : Plus chez moi... Dans une ville en ruine avec des...Hum des "gens"...

    Re: Après la fin...

    Message  Dacre le Jeu 29 Nov - 20:43

    " ça...ça va ? "

    Boh putain la tarée hé ! Pensais-je en voyant Lucia lui poser la question et poser sa main sur son épaule. Remarque fallait bien que quelqu'un le fasse, puis avec ce genre de personne... Mieux vaut elle que moi, hin !
    Pendant qu'un lourd silence s'installait, je décidai d'aller voir Iris qui elle aussi n'avait pas l'air bien, qui pleurait... Bon sang c'quoi cet pharmacie où les nanas chialent et les mecs pètent les plombs ?!

    Je m'approchai de Iris et lui dit :


    " Hey ! Hey bah alors ma belle qu'est-ce qui y as ? Qu'est-ce qui t'arrive ? " lui dis-je en lui tapotant dans le dos, " qu'est-ce qui s'passe ? "

    Elle m'inquiète cet fille, bien qu'elle soit jolie, elle s'était mis a chantait cette drôle de chanson avec une fille, et un palais je sais pas quoi... En tout cas ça devait pas être du Johnny... J'essayais, elle pleurait et... Seigneur je ne supporte pas ça, je lui ai passé un mouchoir pour qu'elle seche ses grosse larmes de crocodile en lui disant :

    " Je sais pas ce que tu as et ça dois pas être simple, mais... Sèche moi ces larmes et pense à autre chose... Enfin essaye il ne faudrait pas inquiéter la petite, tu crois pas ? "

    Elle prit le mouchoir et je regardai Jade qui tenait cet boîte de médicament pour l'épilepsie, je me baissais et lui dis :

    " Prend tout ce dont tu as besoin d'accord ? si il faut on vide le rayon tiens et on remplie mon sac d'accord ? " j'essaye de sourire un peu histoire d'apporter un peu de "poney rose et tout et tout. "

    Dans tout ce bordel... Après tout c'est encore qu'une gosse merde !
    avatar
    Jade H.

    Messages : 21
    Date d'inscription : 06/11/2012

    Re: Après la fin...

    Message  Jade H. le Ven 30 Nov - 13:05

    Houlala ! Mais qu'est-ce qu'elle avait Iris ?
    Je pense que les autres, ils avaient juste cru qu'elle s'était mise à genoux pour mieux me parler. Mais en vrai, non ; moi je voyais bien qu'elle pleurait et qu'elle était toute bizarre.

    Et puis, juste quand j'allais prévenir les autres adultes, y a le fermier étrange qui cassait des bouteilles qui s'était rapproché. Il avait dit qu'il s'appelait Jean-Truc, ou juste Jean, comme on voulait. Même s'il avait l'air trop bizarre, j'ai compris que c'était un gentil lui aussi, parce qu'il a vu que Iris elle pleurait et qu'il a essayé de la consoler. Il y arrivait pas trop mais au moins il était gentil. Mais gentil de la campagne, avec des mots bizarres et une drôle de manière de parler, et en parlant fort.

    Après c'est avec moi qu'il a voulu être gentil. Il faisait encore un peu peur j'crois, quand même. Mais il devait être gentil.
    - Prend tout ce dont tu as besoin d'accord ?
    - Beh v'ai bevoin de fa. Mais v'en ai pas trouvé d'autre, f'est trop le bavar. Tu crois y en a quand même d'autre ? Et qu'est-fe qu'elle a Irif ?
    Je m'ai tourné vers elle et elle pleurait encore en chantant en regardant dans le vide. Qu'est-fe que t'as ? Tu veux un médicament ? Après j'ai re-regardé Jean. Eh au fait, qui f'est qui paye pour fe truc ? Maman elle peut pas, là...

    Maman...
    avatar
    Dacre

    Messages : 29
    Date d'inscription : 06/11/2012
    Age : 26
    Localisation : Plus chez moi... Dans une ville en ruine avec des...Hum des "gens"...

    Re: Après la fin...

    Message  Dacre le Ven 30 Nov - 18:01

    " Eh au fait, qui f'est qui paye pour fe truc ? Maman elle peut pas, là... "

    Mais putaiiiiiiiiiiiiiin !!! Fuuuuuuh !!! Pourquoi cet petite était-elle dans un monde pareil merde ! Je ne pouvais pas m'empêcher de pensé à ce qui restera graver dans sa mémoire dans les jours à venir, bordel c'est qu'une gosse quoi... Et l'autre qui ne bouger toujours pas, qui ne disait rien ! Iris toujours en pleure et chantonnant cet chanson à genoux... Et Jade avec se regard innocent qui venait d'évoquer sa mère... Putain j'me serais crue dans un putain de film d'horreur hyper méga glauque et macabre de la bodega del glagla avec un gros "BO" voyez ! Bon sang !
    Mais je dois rester calme, ne pas craqué, pas tout de suite, pas comme eux ! Je suis un homme pleins d'esprit ! J'ai les idées clairs, j'ai les idées clairs... Nom de dieu il me faudrait un whisky... Jade continuait à regarder Iris et moi comme un con je sourie en lui répondant :


    " C'est moi qui paye ! C'est pas grave si elle peut pas ta maman... C'est rien, j'ai ce qui faut pour tout ça ! Allez prend ! "

    Bon sang, sa mère... Seigneur quel est cet épreuve que tu nous impose ? Pourquoi cela ? Pourquoi nous faire souffrir ainsi ? Pourquoi faire souffrir cette enfant ?!
    avatar
    Red

    Messages : 26
    Date d'inscription : 06/11/2012

    Re: Après la fin...

    Message  Red le Ven 30 Nov - 18:51

    Red revenait à lui petit à petit. D'habitude la drogue ne lui faisait pas cet effet. Il planait, passait un bon moment même si parfois des trucs bizarres se produisaient. Mais jamais ce n'était aussi réaliste. D'ailleurs... était-ce bien une illusion ? Il voulut s'approcher encore un peu de la fenêtre lorsqu'une main se posa sur son épaule. Il sursauta.

    "Ça...ça va ?"

    C'était la flic qui le dévisageait avec une inquiétude manifeste. Décidément très attentionnée, comme elle l'avait promis. Le toxicomane revenait à la réalité bien qu'il fut encore terrorisé par son "cauchemar". Il s'efforça de sourire :

    "Ça va aller, merci. C'était juste... c'était rien. Rien de grave."

    Il voulait absolument la rassurer, il ne fallait pas qu'elle se charge de ses problèmes. De toute façon depuis ce jour tout était devenu merdique. Et a priori, la situation dehors n'avait rien de très avenant non plus...

    Red chassa la seringue d'un coup de pied et l'envoya glisser sous un meuble. Il s'empressa également de récupérer sa ceinture. Lucia avait évidemment compris ce qu'il avait fait, mais il refusait de laisser les preuves évidentes à sa vue. Il s'affaira aussi autour du tiroir à seringues et remplit les poches de son baggy. Il éviterait ainsi de se trouver mal au pire moment.

    Alors qu'il s'apprêtait à quitter la pièce, une petite corbeille posée sur une paillasse attira son attention. On pouvait y lire "Morphine". C'était pas un genre de calmant pour la douleur ça ? Il hésita un instant, jeta un coup d’œil à ses flacons d'héroïne, à la femme au regard inquisiteur et doux à la fois, puis décida de compléter son "stock" avec ce nouveau calmant. Peut-être qu'il pourrait arrêter de se camer en prenant ça à la place, finalement.

    Il s'empara de quelques flacons, étrangement semblables à ceux qu'il possédait déjà, avant de se diriger vers la boutique.

    avatar
    Iris

    Messages : 20
    Date d'inscription : 06/11/2012
    Localisation : Je ne sais pas... Je ne sais plus.

    Re: Après la fin...

    Message  Iris le Ven 30 Nov - 19:16

    "Je sais pas ce que tu as et ça dois pas être simple, mais... Sèche moi ces larmes et pense à autre chose... Enfin essaye il ne faudrait pas inquiéter la petite, tu crois pas ? "
    "Qu'est-fe que t'as ? Tu veux un médicament ?"

    Le meilleur médicament c'est la mort. Simple, rapide efficace. Tu va crever comme une merde, parce que tu ne vaux pas mieux que ça. Laisse moi tranquille... Moi j'ai jamais rien demandé... Je suis pas une méchante fille... Je... Je voulais juste pas souffrir, être heureuse. Heureuse. Je l'étais avant. Quand elles étaient là toutes les deux... Et puis un jour elle est morte... Et...

    Je repris soudain conscience du monde extérieur. J'avalai rapidement un médicament puis m'approchai de Jade puis dis en souriant du mieux que je pouvais :

    "Tout va bien, je l'ai pris mon médicament"

    Je me retournai ensuite vers Jean-Michel et d'une voix plus sérieuse cette fois lui expliquai :

    "Tout va bien, désolée. C'est juste que tout est un peu lourd, mais ça va, ça va."

    Je me retournai ensuite vers le groupe puis d'une voix décidée et confiante lançai :

    "Bon, Lionel nous attends, non ?"
    avatar
    Lucia M.

    Messages : 31
    Date d'inscription : 11/11/2012

    Re: Après la fin...

    Message  Lucia M. le Ven 30 Nov - 21:04

    "Ça va aller, merci. C'était juste... c'était rien. Rien de grave."

    Il me fessait tellement penser à Danny... toujours sourire et ne jamais rien laisser paraître. Il étais mal; évidemment, mais la drogue l'aidait beaucoup... la drogue. Qu'est ce que ça fait de se sentir dans un autre monde, de rêverie, ou de cauchemars? Je le connais, il fait mal, il crée des failles dans le coeur, des failles non guérissables, et bien profondes. Red avais quitter la pièce, laissant une ambiance lugubre, mais... malgré tout, douce. Je regardais le bracelet à mon poignet, brillant et étincelant, ma seule lueur d'espoir. Puis, prenant soin de bien me cacher, sans être à la vue de personne, ôta mon jean slim et sorti mon canif. Les cicatrices étaient encore là, intactes, sur la partie intérieures de mes cuisses. Elle représentaient chacune un instant de ma vie, une douleur intense. Je regardais longuement le couteau, et entreprit la manœuvre. Je commença à découper doucement ma peau, en appuyant pour que la blessure soit assez profonde. Le sang coulait doucement le long de mes jambes, j'attrapa les dernier mouchoirs de ma veste, et épongea mon essence vitale. Le canif était un peu trop enfoncer car je n'avais jamais ressenti une douleur si intense depuis la première fois que je l'avais fait, quand j'ai vu ma soeur être emmener par ce couple...

    "Hhhmmmf...Soit forte" Je pouvais encore me souvenir du son de sa voix, rauque et posé.

    Je nettoyais soigneusement mon canif dans le dernier kleenex et cherchait vainement un endroit ou les jeter, parcourant du regard la pièce. "dans ce meuble, cela conviendra"
    . Après m'être habillée, je regardais ce que j'aurais pu trouver dans cette veille boutique, la plaie non refermée brûlait et frottait contre mon jean. Je ne pouvais retenir mes larmes, la douleur était beaucoup trop intense. M'accroupissant contre le sol, la tête dans les mains, mes sanglots étaient de plus en plus violent...

    avatar
    Red

    Messages : 26
    Date d'inscription : 06/11/2012

    Re: Après la fin...

    Message  Red le Sam 1 Déc - 20:25

    Iris venait de se relever et attrapa Jade par la main. Elle glissa quelque chose au fermier, Jean-Michel, avant de lancer :

    "Bon, Lionel nous attend, non ?"

    Red acquiesça et leur emboîta le pas. Le groupe se trouvait ainsi rassemblé dehors et surveillait les deux côtés de la rue : rien à signaler.

    En attendant que la flic sorte à son tour - curieusement, elle n'avait pas suivi le toxicomane pour sortir du labo -, il jugea bon de se renseigner sur le prochain objectif :

    "J'ai ce qu'il me faut... Y'a un endroit en particulier où vous voudriez aller, maintenant ?"
    avatar
    Dacre

    Messages : 29
    Date d'inscription : 06/11/2012
    Age : 26
    Localisation : Plus chez moi... Dans une ville en ruine avec des...Hum des "gens"...

    Re: Après la fin...

    Message  Dacre le Sam 1 Déc - 21:01

    Rednitz était passé devant moi et sortie de la pharmacie, le regard un peu vide... Ca m'inquiète, qu'est-ce qui c'est dit avec la flic là-bas ? En tout cas, Iris et Jade sont sortie et je l'est ait rapidement suivie après avoir pris divers médicaments et tous ce qui est nécessaires pour les "premiers soins". J'ai laisser de l'argent sur le comptoir de la pharmacie, de façon symbolique puis je sortis pour rejoindre les autres.

    La flic elle était encore à l'intérieur et je ne savais pas ce qu'elle pouvais bien foutre... Qu'est-ce qui as pu se passer avec Rednitz ? Qu'est-ce qu'ils ont bien pue se dire...
    avatar
    Jade H.

    Messages : 21
    Date d'inscription : 06/11/2012

    Re: Après la fin...

    Message  Jade H. le Sam 1 Déc - 21:50

    - Y'a un endroit en particulier où vous voudriez aller, maintenant ?

    Moi je savais. J'avais ce truc à demander depuis un moment, mais j'osais pas parce que j'étais plus un bébé... Mais quand même, j'avais trop envie de demander.
    Comme personne il disait rien eh beh après je l'ai dit.

    - En fait... Moi ve veux qu'on va a un endroit f'il vous plait...

    Ca me faisait bizarre, et puis en plus tout le monde il m'a regardé et tout, quand j'ai commencé à dire des trucs.
    J'ai regardé monsieur Gros-Cheveux, j'crois il s'appelait Yonel ou un truc.

    - Monfieur, ma maman elle va mourir, pas vrai ?

    Après j'ai regardé par terre.

    - Ve voudrais qu'on retrouve mon papa...
    avatar
    Lucia M.

    Messages : 31
    Date d'inscription : 11/11/2012

    Re: Après la fin...

    Message  Lucia M. le Dim 2 Déc - 17:14

    La douleur envenimait ma situation. Malgré avoir nettoyer le sang, la plaie s'était ouverte de nouveau, et une trace rouge ne cessait d'augmenter -lentement- sur mon pantalon. "Merde...merde". Il fallait trouver un stratagème. J'étais tombée... oui, je me suis blessée en tombant. arrachant un peu mon jean au niveau du genoux je donnais des fins coups de canif, histoire que mon histoire soit plus réelle. Après quoi, je décida de sortir de ce laboratoire, et de rejoindre les autres dehors, en faisant mine de boiter. J'alla me réfugier derrière Red pour ne pas éveiller les soupçons sur la trace suspecte, et regardai anxieusement Lionel.
    avatar
    Iris

    Messages : 20
    Date d'inscription : 06/11/2012
    Localisation : Je ne sais pas... Je ne sais plus.

    Re: Après la fin...

    Message  Iris le Dim 2 Déc - 17:39

    "Ve voudrais qu'on retrouve mon papa..."

    Son père... Je n'y avais même pas pensé, oui elle a un père ! Bonne nouvelle, peut-être est-il en vie ? Et s'il va bien, il pourra prendre soin de sa fille prendre soin de Jade. Je mis machinalement ma main ma poche tout en réfléchissant, j'avais pris des calmants à la pharmacie ce qui me serais probablement utile. Je m'approchai de Jade et lui demandai :

    "Là maintenant tout de suite, on va pas trop pouvoir je pense. Mais dès qu'on peut, on part à sa recherche, je t'en donne ma parole. D'accord ma belle ?"

    Je me retournai ensuite vers le groupe et une joie étrange m’emplis. Nous étions ensemble et nous nous protégions mutuellement comme une famille. Une famille... Une famille...
    avatar
    Muchon
    Admin

    Messages : 32
    Date d'inscription : 06/11/2012
    Localisation : Sur le monde

    Re: Après la fin...

    Message  Muchon le Dim 2 Déc - 18:22

    Il y avait eu de l'agitation au dedans, mais au dehors pas un bruit, pas un mouvement. Il m'avait juste semblé apercevoir quelqu'un un peu plus loin, qui me regardait, mais en regardant en détail je ne vis rien.
    Après un peu d'attente, donc, ils étaient tous ressortis. Et la question fit mouche en moi...
    "Y'a un endroit en particulier où vous voudriez aller, maintenant ?"
    Enfin, enfin plus rien ne nous empêchait de nous mettre véritablement en route ! Enfin, on pouvait partir pour - rien que ça - sauver le monde.
    Je choisis de laisser Iris être la seule à répondre à Jade. Je n'avais pas l'intention d'aider pour l'instant, mais plus tard, pourquoi pas.
    Avant de répondre à mon tour, je réfléchis un instant. Nous avions peu d'armes, et peu de munitions ; et rien ne disait que toutes étaient en état de marche, mais c'était un bon début pour partir. Par contre, je ne savais pas par où partir... Mais je ne devais absolument pas leur dire. Je partirais devant, sans hésiter, et je finirais par trouver.
    "On doit partir dans une autre ville. Je vous avoue que je ne sais pas bien pourquoi, ou ce qu'on va devoir y faire, mais si on veut éviter de tous mourir, il faut qu'on y aille. On va suivre la route là, qui sort de la ville."
    Alors, respirant un air nouveau, je commençai la marche, fier et assuré, en tête d'un groupe bien étrange, mais qui devait réussir.

    Avant d'arriver au bout de la rue, je sentis plusieurs fois un regard posé sur moi. Mais à chacune de mes tentatives d'en trouver la source, je me heurtai à un échec. J'étais pourtant sûr que quelqu'un était là. Mais je n'avais pas le temps de m'arrêter pour chercher. Arrivé aux bordures de la ville, je pris un instant de réflexion et de contemplation. En dehors de la ville, tout n'était que désert et mort. Les routes étaient en piteux état, et un doute me percuta de plein fouet, mais il ne dura pas. Je devais agir en chef.
    Je me retournai, une idée en tête :
    "Je sais qu'il y a quelqu'un qui nous épie. Alors sors de là, et viens face à nous ! On ne veut aucun mal à personne. On veut juste aller à Diejot !
    Alors seulement, je compris pourquoi j'avais l'impression d'être suivi. Non, il n'y avait personne derrière. Le soleil commençait à décliner... Je me rendis compte que, non loin de la sortie de la ville, une légère échappe de fumée était légèrement perceptible. Il y avait quelqu'un là bas... Et c'était cette personne que j'avais sentie. Je ne pouvais qu'espérer qu'elle m'ait entendu.
    avatar
    Maria K.

    Messages : 21
    Date d'inscription : 06/11/2012
    Age : 26
    Localisation : Quelque part

    Re: Après la fin...

    Message  Maria K. le Dim 2 Déc - 18:41

    J'étais tellement fière de moi, je savais que c'était qu'une question de temps, un cycle, tout recommence, ma difficile décision, finalement, elle était pas si bête...
    Le monde allait devenir encore plus invivable maintenant, mais c'était une sorte de victoire pour moi, une victoire sur la vie, j'ai eu raison, j'ai vaincu le destin.

    Toute la journée des coups de feu, c'était moche, mais j'étais sereine, je me connais, personne ne peut m'avoir.
    "Hein Mat ?"
    Routine habituelle, tellement douloureuse, tellement ancrée, tellement indispensable, je me complaisais dans ma propre tristesse, c'était génial.

    Puis là ma vie a basculé, pas encore, du moins, mais bientôt.
    Je me faisais un feu, dans un bidon, il fait froid la nuit, et j'ai entendu le bruit de la vie, je l'ai vu le groupe, sortir de la ville.
    Une terrible envie d'amitié et de sociabilisation m'est montée au cerveau, mais la poigne de la méfiance et de la solitude retenait fermement mon corps, je pouvais pas bouger, je devais pas bouger, c'est des "autres", il ne faut pas qu'ils me voient.

    Je les observais pendant encore une bonne heure, ils ne pouvaient pas me voir, prête à m'enfuir, je ne pouvais pas les rejoindre.
    Ils étaient armés, mais tellement pas en confiance, aucun n'avait choisi sa vie, ils subissaient leurs actions, ils étaient incapables d'agir normalement, je ne devais pas aller les voir, c'était dangereux.

    L'un d'eux prit la parole à voix haute, il s'adressait à moi, j'étais découverte, il parlait de Diejot, je savais où c'était, mais je ne devais pas les aider, je devais rester seule, il n'y a qu'en moi que je peux faire confiance...


    "Je sais où est Diejot"
    "Quelle conne je fais..."
    avatar
    Anna O.

    Messages : 18
    Date d'inscription : 07/11/2012
    Localisation : Dans une ville en ruines

    Re: Après la fin...

    Message  Anna O. le Dim 2 Déc - 22:21

    Je ne comprenais pas trop ce qui se passait ici...
    Je suivais des gens bizarres, rien de bougeait à part nous, et le chef auto-élu, Lionel je crois, parlait à... bah à rien.
    Il n'y avait personne en dehors de nous dans le coin, pourquoi il s'égosillait ? C'était une sorte de TOC ? Pas surprenant, au milieu de tout ce monde bizarre.


    "Je sais où est Diejot"


    Hein ? Qui parlait ? Je ne voyais personne !
    Je regardais dans tous les sens, un fin nuage de fumée montait dans le ciel, pas très loin.
    Ah ouais, ça venait surement de là.
    Je reculai un peu, restant à l'arrière du groupe. Si cette voix appartenait à une autre déjantée qui avait un flingue, je ne tenais pas trop à être aux premières loges.
    Alors j'attendis, je laissai faire.
    Et j'avais mal aux pieds.
    avatar
    Muchon
    Admin

    Messages : 32
    Date d'inscription : 06/11/2012
    Localisation : Sur le monde

    Re: Après la fin...

    Message  Muchon le Lun 3 Déc - 19:10

    "Je sais où est Diejot"
    Mon instinct avait dit juste. D'ailleurs, je ne savais pas du tout d'où je tenais un tel instinct... Mais c'était une bonne chose. Un sourire se dessina doucement sur mes lèvres. D'abord, je dus m'adresser aux autres du groupe :
    "Ne faites rien d'inconsidéré. Ne levez pas vos armes, et ne montrez aucune agressivité. On est à découvert, et ça a l'air de pas être un idiot qui a jamais été en danger. On a le nombre, mais c'est tout ce qu'on a. Alors soyons prudents, et laissez moi faire sauf si vous pensez qu'on risque d'y passer.
    Il ne me restait plus qu'à reprendre la conversation avec notre inconnue, dont la voix me paraissait celle d'une femme :
    "Tu as l'air seule, et j'ai l'impression que c'est pas nouveau. J'aimerais que tu nous accompagnes, que tu nous montres le chemin. Tu as probablement des tas de choses à nous apprendre. Et on a besoin d'aide... On doit sauver le monde, après tout."
    avatar
    Maria K.

    Messages : 21
    Date d'inscription : 06/11/2012
    Age : 26
    Localisation : Quelque part

    Re: Après la fin...

    Message  Maria K. le Lun 3 Déc - 19:31

    Je m'étais trahie toute seule, le grand homme en noir semblait remarquer le moindre petit détail, mais c'était clairement ma faute, je venais de violer ma propre identité.
    Ma bouche était sèche comme de la cendre, mon cœur battait très vite, j'avais peur, peur de moi même, pourquoi soudain j'avais fait ça ? Qu'est ce que je risque de faire malgré moi maintenant ? Je dois rester seule, les gens ne sont pas dignes de confiance. Mais maintenant c'est trop tard, au fond de moi, je ne voulais pas reculer, mais ça, je n'en étais pas consciente.

    Par réflexe, je sortis mon couteau, un long couteau de combat, mon père le détestait ce couteau, il disait qu'un couteau représentait la personnalité de celui qui le porte, et que mes origines et ce couteau étaient incompatibles, pourtant, c'est lui qui me l'avait donné, il était bizarre, mon père.

    Par réflexe j'analysais le groupe, si il fallait en tuer un en premier, ça serait l'homme aux grand cheveux, il avait l'air confiant, il fallait le prendre par surprise, les autres, bien qu'armés, n'étaient pas entrainés à se battre au corps à corps, et comptaient surement trop sur leur pistolets. Je ne voulais pas les tuer, c'était risqué, ils étaient nombreux, et puis, je voulais pas, mais je ne pouvais m’empêcher d'envisager toute les possibilités.
    Je me déteste, on dirait un animal sauvage qui s'est coincé tout seul dos au mur, qui montre les dents parce qu'il a trop d'animosité envers sa propre stupidité pour prendre sur soi.

    Je sortis de derrière le panneau de tôle, descendant doucement, de toit en toit, couteau à la main, je gardais les yeux rivés sur le groupe, je tremblais pas, pourtant j'étais terrorisée.
    Je mis en évidence le pistolet qui était dans ma ceinture, il était même pas chargé, mais ça crée un effet psychologique, et tout le monde croit que c'est ça que je vais utiliser.
    J'étais contente, ou pas, je sais pas...

    Je me mis devant eux, la main crispée sur mon couteau, mais je parlais pas, c'est un signe de faiblesse de parler en premier.

    Certains avaient peur, c'est bon signe.
    avatar
    Dacre

    Messages : 29
    Date d'inscription : 06/11/2012
    Age : 26
    Localisation : Plus chez moi... Dans une ville en ruine avec des...Hum des "gens"...

    Re: Après la fin...

    Message  Dacre le Mar 4 Déc - 0:11

    Hé aller !!! Encore une timbrée échapper de l'asile, une cassos à s'occuper... Mais dé dou diable !!! Bon la gonz' s'approcher un petit peu de nous et alors que ce putaing de silence commencer à me gonfler, je décidais d'ouvrir ma grande gueule pour une fois :

    "Té Adiou ! T'es qui toi ? "

    Et alors qu'on me regarder avec de grands yeux et un air de dire "mais ferme ta gueule le bousseux elle va nous buter !!!", la demoiselle continuait de nous regarder bizarrement, woh putaing que c'était malsain ! Et en plus elle était dans un sale état, j'avais jamais vue de nana aussi mince a part à la téloche, même la Anna là avait plus de forme qu'elle ! Et puis ces fringues ont dirait une junkie échapper d'un centre comme dans les séries, mais j'aimais bien ces pompes de montagnes vue la poussières qu'elle as un peu partout et l'état de ces vêtements ces chaussure doivent être d'excellente qualité pour ne pas être abimé comme le reste de sa carcasse !
    avatar
    Red

    Messages : 26
    Date d'inscription : 06/11/2012

    Re: Après la fin...

    Message  Red le Mar 4 Déc - 12:36

    Red était resté en arrière du groupe, par méfiance, tandis que Lionel ouvrait la marche. Il pouvait ainsi garder tout le monde à l’œil. Iris avait pris la fillette par la main et la tirait derrière elle. Il faut dire que le rythme de marche était assez élevé, mais Jade refusait de se faire porter. Elle courait presque. Anna et le fermier les encadraient et vérifiaient les deux côtés de la rue tandis que Lucia traînait un peu... Elle avait du mal à marcher et semblait ne pas vouloir le montrer : ses mâchoires étaient serrées et son regard fixe. Le toxicomane se laissa un peu distancer par le groupe pour lui parler, avant d'apercevoir son pantalon déchiré et sanguinolent :

    "T'as l'air drôlement amochée... Qu'est-ce que..."


    Il interrompit sa phrase en voyant une femme descendre d'un toit. Elle était fine, agile et affichait une expression farouche. Sa main gauche mettait en évidence une arme à feu accrochée à sa ceinture, tandis que la droite se refermait sur un couteau de combat. Elle se laissa glisser sur un toit de taule et atterrit devant le groupe, stoppé net dans son avancée. Elle dévisageait tout le monde.


    "Té Adiou ! T'es qui toi ? "


    Le fermier n'était pas à l'aise. Il faisait trop de gestes brusques et son regard affolé le trahissait. La femme le gardait à l’œil tel un animal sur la défensive et ne semblait pas décidée à lui répondre. Red n'en ferait pas davantage : il ne connaissait même pas leur futur objectif.

    Contenu sponsorisé

    Re: Après la fin...

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Lun 24 Sep - 9:41